Grand bureau plat de style Louis XVI d’après Martin Carlin

Grand bureau plat de style Louis XVI d’après Martin Carlin marqueterie et bronze estampillé

Description

Grand bureau plat de style Louis XVI d’après Martin Carlin marqueterie et bronze estampillé

Martin Carlin, successeur de Riesener fut ébéniste du roi Louis XVI.
De style Louis XVI par le fabricant Loscertales Saragosse, spécialiste reconnu de reproduction de styles historiques.
A plateau mouvementé gainé d’un maroquin noir et trois tiroirs en ceinture.
Ceinture et 2 tiroirs agrémentés de marqueterie.
Pieds en gaines à sabots.
Lingotière, anneaux de tirage et ornementation en bronze doré et ciselé.

Hauteur: 76 cm
Longueur: 180 cm
largeur: 90 cm
En parfait état

3750€

Possibilité fauteuil de bureau assorti de la même manufacture

Si vous souhaitez des photos complémentaires + détails, merci de nous contacter.
We speak French, English, Spanish, Polish, Dutch and German

L’entreprise de mobilier Loscertales voit le jour grâce à Luciano Loscertales Sanz, en 1890 à Saragosse, en Espagne.Simon, le fils de Luciano, s’associe à son père en 1912 après une formation en histoire du mobilier et travail de bois nobles ainsi que différents voyages à travers l’Europe. En à peine 10 ans, la société connait une forte croissance et ouvre plusieurs succursales dans différentes villes d’Espagne.La Guerre Civile d’Espagne ralenti l’entreprise, obligée de fabriquer des véhicules et équipements militaires, mais Loscertales reprend une croissance importante à la fin de cet épisode et ce jusqu’à la mort de Simon en 1971. L’entreprise prend le nom de Simon Loscertales Bona en 1945 et si des clients internationaux sont déjà acquis à la firme à cette époque grâce aux foires internationales les plus prestigieuses, aux magasins de Madrid et de San Sébastien, elle prend véritablement une dimensions internationale dans les années 1960. Aux Etats-Unis par exemple, l’entreprise devient une référence à New York grâce à l’établissement d’un important réseau de points de vente dans des maisons de meubles mythiques telles que « Sloane », et des bureaux sont ouverts à New York Washington et San Francisco. En Europe il n’y pas un seul pays vers lequel l’entreprise n’exporte pas et ses pièces sont présentes dans de nombreuses institutions étatiques Espagnoles ou étrangères ainsi que chez des particuliers. L’expansion prendra une telle ampleur internationale que les pièces de Loscertales purent même se commander dans les magasins Londoniens Harrod’s.L’aventure familiale Loscertales prend fin en 1995 après un succès ininterrompu depuis 1890 et le mobilier reste, encore aujourd’hui, très apprécié par les clients et antiquaires européens et américains.

Source :

-Dossier de presse, Exposition « Simon Loscertales Bona. Una firma emblematica », Centro de Historias de Saragosse, 2 février au 2 avril 2016, URL : https://www.zaragoza.es/cont/paginas/actividades/documento/simon_loscertales.pdf

 

Vous devriez apprécier également….